Comment Fonctionne le Wifi en Vol ?

octobre 9, 2018


Il n’y a pas si longtemps, tous les appareils électroniques devaient être éteints au décollage et à l’atterrissage et les téléphones ne pouvaient pas être utilisés pendant les vols. Cependant, depuis quelques années, de plus en plus de compagnies aériennes assouplissent ces règles, et beaucoup ont même commencé à offrir la possibilité d’utiliser le Wifi en vol.

Vous êtes-vous déjà retrouvé en train de consulter votre fil d’actualité Facebook ou de parler sur WhatsApp alors que vous vous étiez sur le point de vous envoler au-dessus des nuages en route vers une destination de vacances lointaine et vous vous êtes soudain demandé comment il est possible d’être connecté dans les airs ? Ici, nous allons voir comment tout cela fonctionne – pour que vous le sachiez pour la prochaine fois que vous prenez l’avion.

Comment cela fonctionne ?

En bref, il y a deux systèmes fonctionnant en parallèle qui vous permettent de rester connecté pendant votre vol. Le premier système utilise des réseaux de tours au sol qui émettent des signaux captés par des récepteurs situés sous le fuselage de l’avion. Cela transforme l’avion en un point d’accès volant, ce qui permet aux utilisateurs de se connecter. Vos données sont ensuite transmises par l’avion directement au sol.

Au fur et à mesure que l’avion se déplace, il se connecte à la tour la plus proche, passant d’une tour à l’autre pendant le vol. Imaginez marcher le long d’une rue où vous avez les mots de passe Wifi de tous les cafés et bars sur le chemin ; lorsque vous marchez, votre téléphone se connecte automatiquement à chaque nouveau signal lorsque vous passez. L’avion est un peu comme une version géante de ceci, relayant le signal à ses passagers lorsqu’il passe au-dessus des tours au sol.

 

1. Des antennes Wifi placées à travers la cabine reçoivent les signaux des passagers.

2. Les signaux sont envoyés aux serveurs de l’avion

3. Une antenne externe transmet le signal à un satellite fournissant la réception qui se relaie sur la station d’accès au satellite au sol.

4. Si les signaux peuvent être envoyés directement aux tours mobiles au sol avec notammant une plus grande couverture dans les zones avec une plus grande concentration d’avions, comme les grands centres et les voies très occupées.

5. Une fois au sol, l’information est acheminée par un point de rencontre avant d’être dirigée vers l’endroit où elle doit être acheminée.

Pouvez-vous l’utiliser au-dessus de l’océan ?

Le problème avec ce système est que lorsque vous volez au-dessus de grandes étendues d’océan ou au-dessus d’endroits particulièrement éloignés sur terre, il n’y a pas de tours auxquelles se connecter et donc le Wifi n’est pas accessible. C’est là que le second système prend le relais.

Lorsqu’il n’y a pas de tours à portée de main, le Wifi en vol passe à un système basé sur des satellites tournant en orbite géosynchrone au-dessus – ce qui signifie que lorsque la planète tourne, le satellite reste à tout moment au même point fixe au-dessus de la Terre.

D’une certaine façon, c’est un peu comme avoir un réseau de tours dans le ciel. Au fur et à mesure que l’avion se déplace, il reste relié à l’antenne la plus proche, cette fois située sur le dessus du fuselage. Avec ce système, les données de votre appareil ne peuvent pas descendre directement au sol, mais sont plutôt envoyées vers le satellite qui les retransmet vers la Terre.

Pourquoi c’est si lent ?

In-flight wifi Traveleres Wifi
L’une des premières compagnies à proposer le Wifi en vol a été Gogo. Leur service a été lancé pour la première fois sur les vols Virgin America en 2008, un an seulement après la sortie de la première version de l’iPhone. À l’époque, peu de gens avaient un smartphone et seulement quelques personnes par vol avaient besoin de se connecter au service – ainsi, en 2008, la vitesse de téléchargement de 3Mbps qu’ils offraient était bonne.

Cependant, dix ans plus tard et il est rare de rencontrer un passager qui n’a pas de tablette, de smartphone ou d’ordinateur portable, et maintenant nos besoins sont également beaucoup plus exigeants. Lorsque nous nous connectons au Wifi, nous ne voulons pas seulement envoyer quelques courriels, nous voulons aussi pouvoir télécharger des films, jouer à des jeux ou même passer des appels téléphoniques sur Internet – lisez cet article pour savoir comment profiter des appels en ligne.

Le problème, comme vous pouvez l’imaginer, c’est qu’il est beaucoup plus coûteux de mettre à jour les systèmes par satellite que les systèmes au sol, de sorte que la technologie a tendance à être un peu en retard. Actuellement, les vitesses offertes pour les services Wifi en vol sont beaucoup plus lentes que ce à quoi nous sommes habitués dans nos foyers et nos bureaux, et le nombre d’utilisateurs dans un avion est également un problème.

Combien cela coûte-t-il ?

A quelques rares exceptions près, lorsqu’il est fourni gratuitement, le Wifi en vol a tendance à être beaucoup plus coûteux qu’à l’accoutumée. Lorsque nous sommes sur terre, nous avons l’habitude des bars, restaurants, auberges et hôtels offrant le Wi-Fi gratuit – sauf, paradoxalement, dans certains des hôtels les plus chers, où ils choisissent souvent de faire payer des tarifs exorbitants à leurs clients.

Dans les avions, cependant, ces prix sont plus justifiés. Comme nous l’avons mentionné, l’installation et l’entretien du système satellite sont coûteux, et les antennes situées au-dessus et au-dessous du fuselage augmentent également la résistance au vent, ce qui augmente le coût du carburant nécessaire pour le vol. Tout cela est répercuté sur le client, ce qui signifie que le Wifi en vol peut être onéreux. L’Amérique du Nord dispose actuellement d’une meilleure infrastructure qu’ailleurs, ce qui en fait l’endroit le moins cher pour se connecter dans les airs, mais l’Europe rattrape peu à peu son retard.

A quoi pouvons-nous nous attendre à l’avenir ?

wifi in the airplane travelers wifi

Des développements sont en cours des deux côtés de l’Atlantique. Gogo est en train de lancer son service 2Ku, qui promet une meilleure fiabilité et une connexion beaucoup plus rapide. Ils affirment qu’à terme, ils seront en mesure d’offrir des vitesses allant jusqu’à 70 Mbps dans des conditions optimales, bien plus rapides que la plupart des systèmes au sol actuellement disponibles – bien que, pour l’instant, les vitesses qu’ils peuvent atteindre sont bien inférieures à cela.

En Europe, Deutsche Telekom et Inmarsat s’associent à Nokia pour développer le réseau européen de l’aviation, un système Wifi à haute capacité disponible en vol pour tous les membres de l’UE, ainsi que pour la Suisse et la Norvège. Le système, qui utilise à la fois des tours au sol et des satellites géosynchrones, en est encore à ses débuts, mais il a déjà été adopté par un certain nombre de compagnies aériennes européennes (voir la liste ci-dessous).

En bref, les investissements se concentrent sur le développement des systèmes Wifi en vol, et dans les années à venir, la fiabilité et la rapidité devraient rapidement rattraper leur retard. Dans un avenir très proche, ces moments passés dans l’avion loin du monde numérique ne seront plus que lointains souvenirs.

Restez connecté lorsque vous voyagez

Que vous décidiez ou non de profiter de l’occasion qu’offre un tour en avion pour vous déconnecter du monde numérique, lorsque vous arriverez à destination, vous voudrez disposer d’une connexion Internet rapide et fiable en tout temps. Cliquez ici pour découvrir notre solution Wifi portable qui vous permet d’accéder à Internet haute vitesse lorsque vous êtes en déplacement.

Liste des compagnies aériennes offrant actuellement des services Wifi en vol

Voici quelques-unes des compagnies aériennes qui offrent déjà à leurs clients la possibilité de se connecter au Wifi dans les airs :

  • Air Lingus**
  • Aeroflot
  • AirAsia
  • Air Canada
  • Air China*
  • Air Europa
  • Air France
  • AirTran
  • Alaska Airlines
  • Alitalia
  • All Nippon Airlines
  • American Airlines
  • Ana
  • British Airways**
  • Cebu Pacific Air
  • China Eastern Airlines
  • Delta Airlines
  • Egypt Air
  • Emirates*
  • Etihad
  • EVA Air
  • Finnair
  • Garuda Indonesia
  • GOL Linhas Aereas Inteligentes
  • Gulf Air
  • Hong Kong Airlines*
  • Iberia**
  • Icelandair
  • Jal
  • JetBlue*
  • Lufthansa**
  • Libyan Airline
  • Malindoair
  • Mango Airlines
  • Nok Air*
  • Norwegian*
  • Oman Air
  • Philippine Airlines (PAL)*
  • Qatar Airways
  • Ryanair
  • SAS
  • Saudi Arabian Airlines
  • Singapore Airlines
  • Southwest Airlines
  • TAM
  • TAP Portugal
  • Thai Airways
  • Turkish Airlines*
  • United
  • US Airways
  • Vietnam Airlines
  • Virgin America
  • Vueling**
  • Westjet

*Indique que les compagnies aériennes offrent gratuitement le Wi-Fi sur certains services.

**Indique les compagnies aériennes déjà connectées au réseau aérien européen sur certains services.

Back to Blog

10%
coupon code:
HAPPYFALL19