Découvrez les villes-hôtes de la Coupe du Monde 2018 en Russie

juin 22, 2018


Du 14 juin au 15 juillet, la Russie accueillera la Coupe du monde de la FIFA 2018. Chacune de 11 villes de ce vaste et fascinant pays choisies pour jouer les matchs offre de nombreuses attractions pouvant occuper les visiteurs lorsqu’il n’y a pas de football à regarder. Voici une brève introduction aux villes-hôtes qui vous permettra de savoir à quoi vous attendre si vous allez en Russie encourager votre équipe.

1.     Iekaterinbourg

Ekaterinburg FIFA World Cup Travelers Wifi

Iekaterinbourg (parfois orthographié « Ekaterinbourg »), quatrième ville de Russie et plus orientale des villes-hôtes de la Coupe du Monde, tire son nom de l’épouse de Pierre le Grand, Iekaterina. Elle se trouve sur l’Isset, au-delà des montagnes de l’Oural, de l’autre côté de la frontière orientale de l’Europe, ce qui en fait la seule ville-hôte en Asie. C’était historiquement une ville importante sur la route vers la Sibérie, mais si parfois certains la comptent comme faisant partie de la Sibérie, ses habitants considèrent leur culture ouralienne distincte de celle des peuples plus à l’est.

  • À faire – assister à un spectacle à l’Opéra académique d’État d’Iekaterinbourg ou au Théâtre de ballet ; faire du shopping sur la rue Vaynera, l’« Arbat de l’Oural », réponse d’Iekaterinbourg à la rue Arbat de Moscou
  • À visiter – monument du Clavier, reproduction géante d’un clavier QWERTY ; église du Sang versé ; monument de la frontière Europe-Asie
  • À goûter pelmeni, boulettes russes traditionnelles originaires de la région de l’Oural ; changi, petits pains garnis de purée de pommes de terre et parfois de fromage ou de crème

 

2.     Kaliningrad

Kaliningrad Russia FIFA World Cup Travelers Wifi

Kaliningrad est la capitale de l’Oblast de Kaliningrad, l’exclave russe de la Baltique prise en sandwich entre la Pologne et la Lituanie. Autrefois connue sous le nom de Königsberg, l’ancienne capitale de la Prusse, c’était un centre universitaire renommé qui compte le philosophe Emmanuel Kant parmi ses fils. Le territoire a été annexé par l’Union soviétique après la Seconde Guerre mondiale et est aujourd’hui la partie la plus occidentale de la Fédération de Russie. L’histoire pittoresque de la ville a laissé sa marque avec un certain nombre de musées importants et d’autres attractions culturelles ainsi qu’une tradition culinaire diversifiée.

  • À faire – pêcher dans la Baltique ; randonner dans les forêts proches de la ville
  • À visiter – cathédrale de Königsberg ; parc Yunost ; musée de l’Océan mondial
  • À goûter – marzipan ; anguille fumée ; Königsberger Fleck (potage aux tripes) ; Königsberger Klopse (boulettes de viandes prusse) ; bière Ostmar

 

3.     Kazan

Kazan Russia FIFA World Cup Travelers Wifi

Cette ville, qui s’autoproclame « troisième capitale de la Russie » ainsi que « capitale du sport en Russie », fut autrefois une halte importante sur l’ancienne route de la soie et est aujourd’hui l’une des principales destinations touristiques du pays. Les principales attractions sont le kremlin de Kazan et la « Kazan Riviera », un complexe hôtelier et de divertissement. Kazan est la capitale de la République du Tatarstan et le centre de la culture tatare. Sa population composée principalement de Tatars et de Russes ethniques en fait une ville avec un riche mélange culturel. Les hivers peuvent être longs et très froids, mais les étés sont généralement agréablement chauds, ce qui en fait une ville-hôte idéale pour la Coupe du Monde.

  • À faire – croisière sur la Volga ; excursion vers l’île Sviajsk
  • À visiter – kremlin de Kazan ; Kazan Riviera ; mosquée Kul Sharif ; musée de la Vie soviétique
  • À goûter kystyby (pain plat fourré à la purée de pomme de terre ou à la bouillie de millet) ; kazylyk (saucisse de cheval séchée en pleine air) ; talkych kaleve (dessert tatare traditionnel) ; thé tatar aux fruits séchés et au lait

4.     Moscou

La capitale de la Russie, ville la plus peuplée du pays et la seule à avoir deux stades accueillant des matches de la Coupe du Monde, peut être un lieu intimidant pour les nouveaux visiteurs. Cependant, une fois adapté à sa démesure, c’est une ville séduisante qui abrite un large éventail d’attractions de renommée mondiale et de monuments emblématiques qu’aucun visiteur en Russie ne devrait manquer. Le tournoi commence à Moscou le 14 juin lorsque les hôtes jouent contre l’Arabie Saoudite au stade Loujniki. C’est dans le même stade que se déroulera le 15 juillet la finale de la compétition.

  • À faire – réserver une représentation du cirque Nikoline de Moscou ; assister à un spectacle au théâtre du Bolchoï (acheter les places bien à l’avance) ; prendre le métro de Moscou, sûrement l’un des plus opulents et grandioses au monde
  • À visiter – la place Rouge avec la cathédrale Saint-Basile et le mausolée de Lénine ; le complexe du Kremlin ; l’ancienne rue Arbat
  • À goûter blinis (crêpes russes traditionnelles) ; vinaigrette (salade russe composée de betterave, patate, carotte, cornichon, oignon et choucroute) ; caviar

 

5.     Nijni Novgorod

Nizhy Novgorod Russia FIFA World Cup Travelers Wifi

Bien que Kazan s’autoproclame troisième ville de la Russie, en réalité, Nijni Novgorod est généralement considéré comme occupant ce rôle. Nijni Novgorod, ville dotée d’un environnement naturel parmi les plus beaux du pays, accueillera quatre matches de groupe, un huitième de finale et un quart de finale. La ville a été fondée en 1221 – son nom signifie « Nouvelle ville basse » – et au fil des ans, elle est devenue un important centre économique. Nijni Novgorod est la cinquième plus grande ville de Russie et est le cœur économique et culturel de la région de la Volga. Elle possède plusieurs attractions importantes, dont un kremlin du XVIe siècle.

  • À faire – traverser la Volga en téléphérique jusqu’à Bor ; descendre la rue piétonne Bolchaya Pokrovskaya ; monter les marches de l’escalier Tchkalov.
  • À visiter – visiter la maison-musée de Maxime Gorki ; kremlin de Nijni Novgorod ; places Minine et Pojarksi
  • À goûter Chtchi (soupe faite à partir de chou aigre populaire dans toute la Russie, mais qui provient de cette région) ; maquereau cuit au four ; soupe de poisson

 

6.     Rostov-sur-le-Don

Rostov-on-Don Russia FIFA World Cup 2018 Travelers Wifi

Ville portuaire du sud-ouest de la Russie située sur le fleuve Don, Rostov-sur-le-Don est la capitale administrative de l’oblast de Rostov. La région est un centre de la culture cosaque et la ville possède plusieurs églises orthodoxes traditionnelles qui valent la peine d’être visitées. La ville dispose d’un réseau de tramway limité, mais il existe un réseau de bus étendu et efficace assurant les déplacements pratiques. Le stade de la ville doit accueillir quatre matches de groupe et un huitième de finale.

  • À faire – faire des affaires au Rinok central (une srote de bazar ou de marché fermier) ; assister à un spectacle à l’Opéra d’État de Rostov et au théâtre de Ballet ; flâner le long de la rue Pouchkine, l’un des boulevards les plus décorés de la ville
  • À visiter – Starotcherkasskaïa, ville musée et ancienne capitale des Cosaques du Don, à environ 27 km de Rostov ; zoo de Rostov-sur-leDon ; jardin botanique, l’un des plus grands du pays ; front de fleuve de la ville
  • À goûter – poisson pêché dans le Don ; écrevisse

 

7.     Saint-Pétersbourg

Saint-Pétersbourg, anciennement connue sous les noms de Pétrograd puis Léningrad, est la deuxième plus grande ville de Russie. Si Moscou est la capitale administrative du pays, Saint-Pétersbourg est le cœur culturel de la Russie. Une des villes les plus septentrionales accueillant des matches de Coupe du Monde, elle offre en été des journées longues et les nuits courtes. La ville a joué un rôle central dans l’histoire de la Russie, notamment en tant que berceau de la Révolution russe, et elle abrite une multitude de curiosités et d’attractions. Le centre historique de la ville est inscrit sur la liste de l’UNESCO, et Saint-Pétersbourg possède avec l’Ermitage l’un des plus grands musées du monde.

  • À faire – une croisière fluviale ; arpenter la perspective Nevski, la rue la plus célèbre de la ville ; regardez un ballet ou un opéra au célèbre théâtre Mariinsky
  • À visiter – l’Ermitage, l’une des plus grandes et des plus importantes collections d’art au monde ; Peterhof, un ancien palais impérial ; l’église Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé de Saint-Pétersbourg ; forteresse Pierre-et-Paul
  • À goûter – bœuf Stroganoff, l’un des plats russes les plus célèbres ; gastronomie ouzbèke (une importante communauté ouzbèke est établie dans la ville) ; bière Baltika (c’est ici que se trouve le siège de cette bière omniprésente en Russie)

 

8.     Samara

Samara Russia World Cup FIFA Travelers Wifi

Officiellement fondée en 1586, la sixième plus grande ville de Russie peut prétendre à plusieurs titres de gloire. Aujourd’hui la capitale administrative de la région de Samara, elle a servi pendant la Seconde Guerre mondiale de deuxième capitale du pays. Elle a également joué un rôle important dans le programme spatial de l’Union soviétique. Située dans le sud de la Russie, elle jouit d’un climat estival chaud. Elle est réputée pour son long et pittoresque bord de rivière ainsi que pour sa place centrale, la plus grande d’Europe. La ville est également connue comme la capitale russe de la bière, et les amateurs de bière ne devraient pas manquer l’occasion de goûter la bière locale.

  • À faire – suivre la visite guidée de trois heure proposée par l’Office du tourisme local chaque samedi à 13h ; réserver une croisière fluviale ; marcher ou pédaler le long des 5 km de quais piétonisés ; piquer une tête dans la Volga
  • À visiter – place Kouïbychev, la plus grande d’Europe ; bunker de Lénine ; musée spatial de Samara
  • À goûter – bière Jiguliovskoïe ; poisson de la Volga ; vobla (poisson séché et salé)

 

9.     Saransk

Saransk FIFA World Cup 2018 Travelers Wifi

Capitale vivante et moderne de la République de Mordovie, Saransk est réputée être une des villes les plus agréables de Russie, bien qu’elle accueille peu de visiteurs étrangers. Elle est située dans le bassin de la Volga, au confluent de l’Insar et de la Saranka, celle-ci donnant son nom à la ville. Avec une population d’un peu plus de 300 000 habitants, Saransk est l’une des plus petites villes-hôtes de la Coupe du monde ; le stade de Mordovia devrait accueillir plusieurs matchs de poule. La région est un centre culturel important pour les populations finno-ougriennes et abrite les ethnies Mokcha et Erzya, groupes disposant de leurs propres langues et identités culturelle.

  • À faire – faire les 80 km de route hors de la ville jusqu’au parc national Smolny ; assister à un spectacle de marionnettes au Théâtre national de marionnettes de la République de Mordovie ; voir la fontaine sur la place du Millénaire, l’une des plus impressionnantes de Russie
  • À visiter – cathédrale orthodoxe et place de la Cathédrale ; musée mémoriel de la Grand Guerre et des Exploits du Travail (1941-1945) ; musée de la Culture Mordve
  • À goûter patchat (crêpes mordves) ; « Patte d’ours » (galette de bœuf ou de foie de bœuf saupoudrée de chapelure); poza (boisson traditionnelle sans alcool à base de betterave)

 

10.  Sotchi

Déjà célèbre pour avoir accueillie les Jeux Olympiques d’hiver de 2014, Sotchi est maintenant prête à accueillir quatre matchs de groupe, un huitième de finale et un quart de finale pendant la Coupe du monde de 2018. Située sur la côte de la mer Noire, la ville est depuis longtemps une destination estivale populaire pour les Russes, mais accueille encore très peu de visiteurs internationaux. Bien qu’elle ait accueilli les Jeux Olympiques d’hiver, le climat y est en fait subtropical, et ceux qui assistent aux matchs dans la ville peuvent s’attendre à un temps agréable et doux. La région a une histoire qui remonte à l’époque romaine, et Sotchi est fière de ses nombreux monuments anciens. La forêt qui entoure la ville est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

  • À faire – se détendre dans le Riviera Park ; passer du temps proche de la nature dans le parc national de Sotchi ; pratiquer différents sports aquatiques dont la voile et le kitesurf
  • À visiter – temple de Loo (ruines remontant à l’époque byzantine) ; forteresse de Godlik (elle aussi de l’époque byzantine) ; résidence d’été de Staline ; monument de l’Ancre et du Canon
  • À goûter chachlyk (brochettes de viande grillée) ; fruits de mer dont les moules et huîtres de la mer Noire ; khatchapouri (pain géorgien fourré au fromage)

 

11.  Volgograd

Volgograd World Cup FIFA 2018 Travelers Wifi

Anciennement connue sous les noms de Tsaritsyn puis Stalingrad, la ville est surtout connu dans l’histoire moderne pour avoir été le site de la bataille de Stalingrad pendant la Seconde Guerre mondiale, largement considérée comme la bataille la plus sanglante de l’histoire. On estime que plus d’un million de soldats ont péri dans les combats. La ville, devenue capitale de l’oblast de Volgograd, est aujourd’hui un centre manufacturier et industriel important. Pendant la Coupe du monde, le stade de Volgograd doit accueillir plusieurs matches de poules.

  • Do – faire du shopping dans les Grands Magasins centraux, un des monuments principaux de la ville ; explorer la rue Volgodonskaya, cœur de la vieille ville
  • À visiter – « L’Appel de la Mère-Patrie », plus haute statue féminine au monde (deux fois la hauteur de la Statue de la Liberté) ; musée Panorama (avec des objets de la Seconde Guerre mondiale) ; manoir Repnikova, musée historique et mémoriel
  • À goûter – salade Olivier (connue sous le nom de « salade russe » dans le reste du monde) ; vodka (parce qu’il fallait bien le mettre quelque part sur notre liste !)

 

Une introduction au Transsibérien

Figurant en tête de liste de nombreux voyageurs, expérience dépassant souvent toutes les attentes, un voyage en Russie offre la possibilté de s’embarquer dans l’une des plus grandes aventures ferroviaires du monde. Il faut bien comprendre que le Transsibérien n’est pas juste une ligne un peu particulière : c’est l’épine dorsale du transport à travers cet immense pays.

Le Transsibérien trace un trait entre Moscou à l’ouest et Vladivostok à l’Extrême-orient, la partie sibérienne du voyage commençant après Iekaterinbourg. Le voyage sans escale de Moscou à Vladivostok prend sept jours, mais il est possible d’interrompre le voyage en s’arrêtant dans les villes en cours de route. Il n’y a pas de billet « hop-on-hop-off », il suffit d’acheter un billet pour la section que l’on souhaite parcourir et d’acheter un nouveau billet lorsque l’on est prêt à passer à autre chose.

Pour vivre l’expérience la plus complète, achetez la classe de billet la moins chère. Les trains sont sûrs, et vous rencontrerez une foule de Russes issus d’une multitude d’ethnies mais invariablement amicaux et accueillants. Le chemin de fer traverse au moins cinq fuseaux horaires, mais les trains roulent toujours à l’heure de Moscou, ce qui signifie qu’après quelques jours, personne ne semble plus connaître l’heure réelle. Après Irkoutsk, il est possible de prendre le train pour Oulan-Bator et Pékin (le « Trans-Mongolien ») ou pour se rendre dans le nord-est de la Chine (le « Trans-Manchurien »).

À un moment donné, de la vodka sera probablement impliquée.

Lisez cet article pour en apprendre plus sur le voyage en Europe.

Quelques expressions russes importantes

Tout le monde en Russie ne parle pas bien anglais, et encore moins français. Apprendre quelques expressions de base peu donc s’avérer utile. Les voici.

Français                           Russe                                               Translittération

Bonjour                            Здравствуйте                                    Zdrastvouitie

Salut!                               Привет!                                            Priviet

Au revoir                          До свидания                                     Da zvidania

Oui                                   Да                                                    Da

Non                                  Нет                                                   Niet

Comment ça va ?               Как дела?                                         Kak diela ?

Ravi de vous rencontrer     Рад познакомиться с вами               Rad poznakomitsia s vami

S’il vous plaît                     Пожалуйста                                      Pajalouïsta

Merci                                Спасибо                                           Spassiba

De rien                             Пожалуйста                                       Pajalouïsta

Parlez-vous anglais ?         Вы говорите по-английски?                Vi govorite pa-angliski?

Une bière, svp                  Я хотел(а) бы пива                            Y khotel(a) by piva

Santé !                             За здоровье!                                      Za Zdorovie

C’est délicieux !                это вкусно                                         Eto vkousno

Je ne comprends pas        Я не понимаю                                     Ya ni ponimaïou

 

Ne partez pas sans prévoir votre connexion Wifi

Pocket Wifi Travelers Wifi

Si vous allez en Russie pour la Coupe du Monde, vous aurez sûrement envie de rester connecté(e) en permanence durant votre voyage. Pour une solution Wifi aussi pratique qu’efficace, cliquez ici et découvrez nos appareils Wifi portable offrant un accès illimité à Internet où que vous soyez.

Back to Blog
10%
NOUVEL AN REMISE


coupon code:
GTRAVEL20