Le guide ultime du spectateur des Jeux olympiques 2018 en Corée du Sud

juin 22, 2018


Prêt pour les Jeux olympiques de Pyeongchang ? Les JO 2018 commencent dans une semaine. Cette fois, c’est le pays avec les connexions Internet les plus rapides au monde qui organise les JO d’hiver : la Corée du Sud. La dernière fois que des Jeux olympiques se sont déroulés en Corée du Sud, c’était il y a 30 ans, durant l’été 1988. Vous attendiez les JO d’hiver de Pyeongchang avec impatience ? Vous allez bientôt tout savoir à leur sujet. Voici notre guide ultime compilé rien que pour vous.

Informations basiques au sujet des JO d’hiver 2018

Les Jeux olympiques d’hiver 2018 se dérouleront à Pyeongchang, en Corée du Sud. La Corée du Sud est en avance de 8 heures sur le fuseau horaire d’Europe occidentale. Les JO auront lieu du 9 au 25 février. L’hiver est froid en Corée. Cela explique peut-être pourquoi les manteaux rembourrés officiels se sont vendus aussi vite en novembre dernier ! En tout cas, attention à rester bien couvert durant votre séjour sud-coréen olympique en 2018.

À propos de Pyeongchang

Pyeongchang est une ville d’environ 43.500 habitants située dans la province de Gangwon-do, en Corée du Sud. Il faut 90 minutes pour aller en train de Pyeongchang à Séoul, la capitale du pays. Pyeongchang se trouve à 700m au-dessus du niveau de la mère. Cette altitude assure une biodiversité animale et végétale optimale sur l’ensemble des 1.464,16 km² de son territoire, d’où le slogan de la ville : « Happy 700 » !

À propos de la Corée

La Corée du Sud est un État d’Asie orientale situé entre le Japon et la Chine. C’est la onzième économie mondiale (la quatrième d’Asie) et l’un des pays les plus hi-tech au monde—ce qui se remarque en particulier dans son réseau Internet, qui est le plus rapide au monde. C’est aussi l’un des pays les plus sûrs au monde. Il est ainsi très rare d’y tomber sur un pickpocket : si vous faites tomber par mégarde votre portefeuille, celui qui le retrouvera vous le ramènera presque à coup sûr ! (Si, si, ça arrive vraiment !)

À propos des mascottes

Les mascottes officielles des JO d’hiver de 2018 sont Bandabi (coréen : 반다비) et Soohorang (coréen : 수호랑). « Sooho » signifie “protection” en coréen et « Horang » vient du nom coréen du tigre, “Ho-rang-I” (Korean: 호랑이).

 

Les Coréens considèrent en effet que leur péninsule évoque un tigre. La mascotte des JO de Séoul de 1988 et des Jeux asiatiques de 1986 était Hodori (호돌이), lui aussi un tigre. Conçu par Kim Hyun, Hodori incarnait les traditions d’accueil aimable des Coréens.

Quels sont les événements à ne pas manquer ?

Les principaux sports que l’on peut voir aux Jeux olympiques d’hiver sont : le saut à ski, le patinage artistique, le hockey sur glace, le patinage de vitesse et le snowboard. Moi c’est surtout le patinage artistique que j’attends avec impatience, même si ma patineuse préférée, Yuna Kim, a pris sa retraite il y a 4 ans. Yuna Kim a gagné la médaille d’or à Vancouver en 2010 et c’est l’une des personnalités préférées des Coréens.

Avant qu’elle apparaisse sur le devant de la scène, la plupart des Coréens n’avaient jamais entendu parler du patinage artistique. Depuis, de très nombreuses jeunes filles rêvent d’être comme elle. En 2018, les premiers « Yuna Kids » (les jeunes qui ont commencé à faire du patinage par admiration pour Yuna Kim) vont participer aux JO. Elle a par ailleurs joué un rôle primordial dans l’attribution des Jeux olympiques d’hiver à Pyeongchang.

Les meilleures journées pour assister aux épreuves

Les sports dont je viens de parler vous font rêver ? Pour le saut à ski, la finale masculine a lieu le 19 février. Concernant le patinage de vitesse, les finales du mass start masculin et féminin se tiendront le 24 février. Et pour le patinage artistique, le programme libre féminin se réoulera le 23 février. Pour le snowboard, les finales masculine et féminine du slalom géant parallèle auront lieu le 24 février. Concernant le hockey sur glace, la finale féminine se déroulera le 22 février et celle des hommes le 25. Quant au combiné nordique Gundersen GT / 4×5 km, la finale se tiendra le 22 février. Enfin, les férus de skis pourront assister à la finale par équipe le 24 février. Ne manquez pas votre sport préféré !

Les médailles olympiques de Pyeongchang 2018

Les médailles des Jeux de Pyeongchang ont été créées par le célèbre designer Lee Suk-woo. La madille d’or pèse 586 grammes, celle d’argent 580 grammes et celle de bronze 493 grammes. Le site officiel a révélé que le dessin des médailles associait des lignes diagonales dynamiques sur le plat et des consonnes de l’alphabet coréen en 3 dimensions sur la tranche.

Comment s’orienter ?

L’avion est le seul moyen pratique d’aller en Corée du Sud. Depuis l’Europe, cela prend environ 10 heures en fonction du pays de départ. Les vols arrivent généralement à l’aéroport d’Incheon, en proche banlieue de Séoul. De l’aéroport, il faut prendre le métro puis un train pour Pyeongchang à la gare de Séoul (1h25 de trajet) ou Cheongnyangni (2h de trajet). De plus, une navette gratuite vers Pyeongchang sera mise en place et il y a différentes lignes de bus. Sur place, n’oubliez pas de télécharger l’app « Go Pyeongchang » (disponible en de nombreuses langues) : il vous suffira alors de scanner le code QR de votre ticket pour découvrir le trajet le plus rapide.

Quels sont les principaux sites touristiques de la région ?

Ranch Daegwanryeong Samyan

Le ranch Daegwanryeong Samyang est une zone naturelle d’une grande beauté. Les paysages y sont particulièrement plaisants en hiver. Si vous êtes à Pyeongchang cet hiver, il ne faut vraiment pas manquer le ranch. En plus, le ranch est très bien adapté aux familles : si vous avez des enfants, vous pourrez apprécier avec eux l’un des plus beaux pays de montagne au monde.

Parc national de l’Odaesan

Si vous aimez randonner, je vous recommande également de gravir le mont Odaesan  pour y apprécier ses merveilles naturelles. Comme vous pouvez le constater avec la photo ci-dessous, l’Odaesan est particulièrement beau en hiver. Les chemins sont nombreux et bien entretenus.

Seonjaryeong

Les beautés hivernales de cette autre montagne peuvent être appréciées. Les pentes du Seonjaryeong sont si douces que même les randonneurs les moins aguerris y trouveront leur compte.

Nourriture locale à essayer

J’aime manger. Mais j’aime particulièrement manger la nourriture de la province de Gangwon-do, même si je suis née et ai grandi à Séoul. Si vous vous rendez à Pyeongchang cet hiver, vous pourrez y essayer de la nourriture locale authentique. J’ai éveillé votre intérêt ? Laissez-moi vous présenter les principaux plats que vous pouvez manger à Pyeongchang. Ces plats ne sont pas forcément typiques de Pyeongchang même. Mais les essayer à Pyeongchang est particulièrement recommandé !

Memil jeonbyeong (메밀 전병), la galette de sarrasin coréenne

C’est l’un de mes ingrédients préférés. À Pyeongchang, vous pourrez essayer tout un ensemble de plats à base de sarrasin (« Memil » en coréen). Quand j’étais en Bretagne et que j’ai vu des galettes de blé noir pour la première fois, j’étais très surprise : je croyais que le Memil jeonbyeong n’existait pas ailleurs ! Les deux sont très bons, mais la particularité du Memil est qu’on y ajoute du Kimchi, différents légumes verts, etc. qu’on ne trouve que rarement dans les galettes.

Memil Makguksu (메밀 막국수)

Le Memil Makgusu est comme son nom l’indique un autre plat à base de sarrasin. C’est à la fois sucré et épicé. Personnellement, j’adore en manger comme accompagnement de poulet fris aux épices (닭갈비 en coréen). Si vous n’aimez pas la nourriture épicée, je ne vous le recommande pas, mais si vous aimez ça, n’hésitez pas à vous ruer dessus dès votre arrivée à Pyeongchang.

Sushi de truite (송어회)

Si vous préférez manger quelque chose de pas trop fort, vous adorerez la truite sauvage finement tranchée. C’est à la fois doux et moelleux. Si vous en essayez vous n’oublierez jamais son goût. En plus, c’est plein de bons nutriments, d’oméga-3, de calcium, de vitamines, de protéines, et plein d’autres choses que tous les médecins recommandent.

Kimchi

Bien entendu, ça n’est pas propre à Pyeongchang : c’est le plat national de la Corée. Cependant, si vous visitez Pyeongchang vous devriez manger du Kimchi au moins une fois : ce chou fermenté froid est lui aussi très bon pour la santé !

 

J’espère que vous avez apprécie votre voyage à Pyeongchang. Au fait, j’allais oublier, mais contrairement à la Chine, ici Google n’est pas censuré. Ainsi, quand vous vous perdrez, vous n’aurez qu’à allumer votre appareil Wifi et utiliser Google Maps !

Afin d’apprécier pleinement les Jeux olympiques de Pyeongchang, vous aurez besoin d’accéder à Internet. Nous pouvons vous faire parvenir notre box wifi de poche à votre adresse n’importe où en Europe. Et pour le rendre, il vous suffira de le déposer dans une boîte pour qu’elle nous soit retournée.

 

Back to Blog

10%
coupon code:
HAPPYFALL19