Ultimate Detours : quittez les sentiers battus avec Tanja et Will

août 7, 2018


Tanja et Will sont un couple multiculturel qui passe son temps à découvrir le monde et à partager des conseils et des avis intéressants sur leur blog et leur Instagram. Les histoires qu’ils partagent montrent qu’emprunter des chemins moins fréquentés et s’immerger dans la culture locale peut conduire à des expériences non seulement aventureuses, mais surtout aussi enrichissantes que profondes.

Comment avez-vous commencé à voyager ?

Tanja : J’ai quitté l’Italie seule : un jour, j’ai décidé de prendre un sac à dos et de partir six mois pour apprendre l’anglais. Mais mes projets ont finit par évoluer pas mal ! Et un an plus tard, alors que jusque là je voyageais seule, j’ai rencontré Will en Australia via un ami commun.

Will : J’ai quitté l’Irlande avec deux amis mais au bout de trois mois nous sommes partis chacun de notre côté. Je pensais rester en Australie six mois, et Tanja aussi, mais après notre rencontre nous avons passé quelques années à voyager ensemble non-stop. Nous avons arpenté l’Australie et la Nouvelle-Zélande, puis l’Asie, la Polynésie et l’Europe.

Tanja : On a dormi dans des tentes posés dans les jardins d’auberges de jeunesse, à l’arrière de voitures, dans des endroits tout petits, ce qui est un sacré défi au début, mais ça a bien fonctionné. Deux ans et demi à voyager comme ça sans s’arrêter puis nous sommes revenus en Italie. Depuis on a été en Afrique du Sud et dans plusieurs villes européennes, et nous prévoyons pour cette année l’Indonésie et peut-être aussi l’Éthiopie et la Namibie.

Qu’est-ce-qui vous est arrivé de plus aventureux au cours de vos voyages ?

Will : Après avoir sauté en parachute en Nouvelle-Zélande nous sommes allés dans un bar rencontrer des gens afin de nous remettre de nos émotions. Il y avait un groupe de locaux d’environ 60 ans. L’un d’entre eux, un grand moustachu avec un chapeau de cow-boy nous a dit : « Venez passer une nuit dans un vrai lit ! » — car à ce moment nous dormions à l’arrière de la voiture. On est restés 3 ou 4 jours chez lui, il nous a montré sa ferme et sa maison et on a fait un barbecue.

Tanja : C’est fou à quel point on rencontre tout le temps des gens comme ça quand on voyage. Il suffit de se lancer en sachant que dans chaque coin du monde les gens sont en fait bons, amicaux et ouverts d’esprit, ce qui est absolument génial.

Qu’est-ce-que vous préférez manger en voyageant ?

Tanja : Hormis évidemment la nourriture italienne, c’est celle du Vietnam que nous avons trouvé la plus délicieuse. À Hội An, au centre du pays, ils font une soupe avec des nouilles un peu particulière : la tradition locale veut que ce plat soit cuisiné avec de l’eau venant d’un puits précis, alors les gens y vont tous puiser l’eau nécessaire. On a pris des leçons de cuisine dans cette ville et on a appris un nombre incalculable de chose sur leur culture culinaire et leurs ingrédients.

wifi rental
Le Vietnam vu par Ultimate Detours

Will : Généralement, on commande quelque chose sans avoir la moindre idée de ce que c’est, mais quand on y va avec un local, on est amené au puits et on entend tous les récits liés à ce plat, ce qui fournit une expérience bien meilleure que simplement d’aller au restaurant et montrer du doigt un nombre sur une liste.

Quelles sont les expériences les plus intéressantes que vous avez vécues en Asie ?

Will : On adore cette partie du monde car elle est très sauvage et pas aussi touristiquement développée qu’on le croit.

Tanja : C’est sauvage mais les gens y sont toujours authentiques. Ils n’ont pas peur des étrangers, et n’hésitent pas à leur sourire. En Europe, on est tellement envahis par les touristes qu’on n’a plus envie d’être sympas avec eux.

En Asie et en Polynésie, là où les cultures ne sont pas encore très occidentalisées, quand on rencontre des gens ils posent des questions sur notre façon de vivre, les langues que l’on parle, si on peut leur apprendre quelques mots, etc. Je trouve ça fantastique que partout des gens manifestent ce genre d’intérêt.

Global pocket wifi
Le Vietnam vu par Ultimate Detours

Will : On est allé au Vietnam en bus de nuit. Le trajet durait 10 heures, avec des lits où dormaient les locaux et où nous étions les seuls touristes. On est descendu dans une petite ville au milieu de nulle part où tous les villageois nous saluaient depuis leur bicyclette. C’était tellement différent que tout ce qu’on peut vivre dans les villes européennes.

Avez-vous appris quelque chose d’intéressant des locaux ?

Tanja : Évidemment ! Je me rappelle qu’aux Fidji, un groupe d’enfant est venu nous voir pendant que nous faisions du bénévolat au complexe hôtelier local et nous ont demandé de leur apprendre quelques mots d’italien.

Je leur ai demandé ce qu’ils m’apprendraient en échange et ils m’ont dit qu’ils pouvaient m’apprendre à lire les étoiles, les constellations. Ils ont l’un des plus beaux ciels au monde, on peut voir tellement d’étoiles. Comme j’étais incapable de distinguer les constellations, ils m’ont montré un bout de carton soigneusement découpé de sorte à les aider à identifier les constellations qu’ils voyaient. J’en ai encore la chair de poule rien qu’à y repenser.

Parlez-nous de quelques faits culturels intéressants découverts au fil de vos pérégrinations ?

Will : Je pense qu’un bon moyen de découvrir la culture d’un lieu est de prendre un Airbnb car on parle avec des personnes de l’endroit qui peuvent montrer des choses comme les restaurants locaux, etc. Par exemple, à Sienne, on a eu l’opportunité d’assister à une course équestre. C’était génial parce que ça fait 600 ans que ces courses ont lieu une fois l’an. Le gars qui nous avait loué son appart nous y a amené et nous a raconté leur histoire.

Italy pocket wifi rental
Sienne (Italie) vue par Ultimate Detours

Tanja : À Sienne, chaque bloc de bâtiments encourage un cheval précis. Ils sont tellement à fond que des époux peuvent devenir les pires ennemis du monde durant quelques jours si jamais ils soutiennent différents jockeys. Bien entendu, après la fin des courses, les familles se réunissent à nouveau et les couples redeviennent amoureux. Cela montre à quel point la culture façonne nos vies quotidiennes.

Où aimeriez-vous vivre si vous n’habitiez pas l’Italie ?

Tanja : À Sydney ou au Cap. Les Australiens ont un style de vie unique. Ils croient vraiment que le travail vient en second dans la vie. Ils s’amusent, se relaxant et passent du temps sur la place ou à faire des barbecue entre amis ou en famille — le travail ne vient qu’après tout ça.

À vrai dire, même travailler c’est très agréable là-bas. L’ambiance n’est pas compétitive, très détendue.

Will : Je dirais Le Cap car on est près de la mer et d’une nature sauvage très diversifiée. On peut croiser des zèbres en sortant du boulot. Le Cap a vraiment surpassé toutes nos attentes.

On ne s’attendait pas à ce que ses habitants fassent autant attention à l’environnement, à protéger l’océan et la l’eau de la pollution. On peut dire que l’écologie est très important pour eux et qu’ils sont conscients de notre planète. Ils n’utilisent plus de pailles en plastique et font très attention à l’utilisation de l’eau.

Wifi Europe Travelers Wifi
Le Cap (Afrique du Sud) vu par Ultimate Detours

Comment organisez-vous vos voyages ?

Tanja : On aime lire les expériences de voyage d’autres personnes et on récupère plein d’informations sur des forums ou sur Reddit.

On essaye aussi de trouver des idées pour faire des choses en dehors des sentiers battus, trouver des endroits qui ne sont pas trop populaires ou trop envahis par la foule. Les forums aident vraiment pour ça.

Mais le plus important ça reste de s’en remettre au destin. Nous croyons que la part inattendue et aventureux du voyage est toujours la meilleure ; on sait qu’elle arrivera mais on ne peut pas la préparer. Et au final tout se déroule toujours à merveille.

Vous utilisez des applis de voyage ?

Will: SkyScanner pour sûr, Tanja y est complètement addict !

On aime aussi utiliser WikiCamps. C’est une appli parfaite car elle montre où l’on peut camper gratuitement, ou bien où trouver des campings. Parfois on y trouve des suggestions géniales, comme des sources permettant de se doucher en plein milieu d’une forêt. On peut voir les images et les commentaires de tous ceux qui utilisent l’appli en même temps.

Tanja : Will aime bien utiliser Google Trips car on peut tout synchroniser : l’itinéraire du voyage, les recommandations, les billets, etc.

Quel est l’objet sans lequel vous ne pourriez voyager ?

Tanja : Je pense qu’un bon repos lors des longs voyages est la clé pour commencer du bon pied une nouvelle aventure. Mes meilleurs compagnons de voyages sont mes bouchons à oreille. Ils m’aident vraiment à dormir lors des longs trajets, et du coup quand on arrive à destination je suis prête pour tout. Bien entendu, je ne peux pas non plus voyager sans mon appareil photo.

Will : Moi ce serait ma lieuse. J’aime tant lire que je la prends partout, surtout quand je dois passer du temps dans les gares et les aéroports.

Wifi rental Italy, Tuscany
Tanja en Toscane (Italie)

Ultimate Detours et Travelers Wifi

Découvrez ici (en anglais) l’expérience vécue par Tanja et Will à Lisbonne avec l’appareil Travelers Wifi Global.

Pour découvrir plus d’expériences et de conseils pratique de voyage visitez le blog Ultimate Detours en suivant ce lien (en anglais) et découvrez leurs superbes photographies de voyages sur leur page Instagram.

Back to Blog
10%
NOUVEL AN REMISE


coupon code:
GTRAVEL20